Comment préparer efficacement votre retraite ?

Avec une inflation en hausse constante, un délitement du système de retraite par répartition et des réformes qui se montrent malgré tout peu efficaces face à de nombreux problèmes de fond, il est plus que jamais temps de prendre en main votre avenir en vous constituant différentes sources de revenus pérennes.

La retraite est un passage inéluctable dans notre existence qu’il est important d’anticiper au préalable. Afin de profiter d’une vie paisible et se mettre à l’abri du besoin, la mise en place d’une stratégie patrimoniale durable et pertinente s’avère indispensable pour préparer sa retraite. Peu importe votre âge, une fois que vous accédez dans le monde professionnel, vous avez tout intérêt à envisager votre fin de carrière de la meilleure des manières.

Comment investir pour sa retraite

Plusieurs contraintes doivent être prises en considération dans le cadre de la préparation de votre retraite. Votre âge actuel, votre niveau de revenu, le nombre de vos enfants, votre capacité d’épargne, vos objectifs financiers, etc. sont autant de paramètres à ne pas négliger. Puisqu’il s’agit d’un projet sur le long terme, il s’avère important de diversifier au maximum votre patrimoine afin d’optimiser votre capital et réduire les risques de perte. Avec un contexte macro-économique des plus inquiétants et une inflation supérieure à 1 % depuis quelques années, il devient crucial de pouvoir optimiser votre capacité d’épargne pour la constitution de votre capital, mais aussi de prévoir des revenus complémentaires qui pourront être générés au vu de votre retraite.

Utiliser l’effet de levier pour investir dans l’immobilier

Disposer de sa propre résidence principale est un objectif que se fixent bon nombre d’épargnants en vue de conforter leur retraite. L’achat d’un bien immobilier via un crédit bancaire n’a jamais connu un tel succès avec les taux d’intérêt historiquement bas et les différents dispositifs de défiscalisation mis en place par l’Etat. Par conséquent, la constitution d’un patrimoine à crédit s’avère très pratique pour préparer votre retraite. Grâce à l’effet de levier, vous pourrez vous endetter durant votre vie active dans le but d’être en mesure d’acquérir un bien immobilier.

D’autre part, la mise en location de votre logement neuf ou ancien via l’une des lois de défiscalisation vous permettra de percevoir des revenus réguliers pour amortir vos frais d’emprunt. Par conséquent, vous n’aurez pas besoin d’un réel effort d’épargne puisque vos charges seront en grande partie amorties, voire en totalité. Vous devrez cependant vous assurer que le montant de vos revenus locatifs soit assez important pour pouvoir couvrir vos remboursements mensuels, afin que votre opération soit rentable. A son terme, vous pourrez décider de garder votre bien en tant que résidence principale, le revendre pour pouvoir profiter de votre épargne ou encore continuer la mise en location afin de bénéficier des revenus confortables.

Investissement retraite, quels actifs choisir ?

Une des règles d’or en termes d’investissement consiste à ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Ce principe s’applique également dans le cadre de la préparation de votre retraite. En diversifiant au maximum vos produits d’investissement, vous serez à même de profiter des nombreuses opportunités du marché. Vous jouirez également d’une mutualisation des risques de perte en capital, non seulement par rapport aux actifs, mais aussi aux produits sujets aux aléas de la Bourse et du marché immobilier.

Le Plan d’Epargne Retraite

Le PER ou Plan d’Epargne Retraite est un nouveau produit d’épargne mis en place dans le but de préparer votre retraite sous les meilleures conditions. Il vient remplacer les anciens PERP (plan d’épargne retraite populaire), Madelin, Article 83, PERCO (plan d’épargne retraite collectif), etc. avec encore plus d’avantages à la clé ! Le PER regroupe tous les produits d’épargne retraite dans un seul portefeuille, et s’adresse autant aux particuliers qu’aux professionnels. A l’initiative de la loi Pacte (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises), le PER se veut à la fois plus souple et plus pratique par rapport aux anciens produits d’épargne retraite.

En souscrivant à ce produit d’épargne, vous bénéficierez de nombreux avantages du point de vue social et fiscal, en plus d’une possibilité de sortie en capital à 100 %, de manière anticipée ou lors de votre départ à la retraite. Vous pourrez l’alimenter via des versements volontaires ponctuels ou réguliers, cotisations obligatoires, participation et intéressement, transferts de capitaux, etc.  Si vous disposez d’un contrat d’assurance-vie, vous aurez la possibilité de transférer une partie, voire la totalité de vos capitaux vers le PER, pour encore plus de privilèges en sus. A noter que le PER répond en grande partie à vos besoins en matière de diversification de patrimoine. En effet, votre épargne pourra être investie dans des SCPI (société civile de placement immobilier), SCI (société civile immobilière), OPC (organisme de placement collectif) et autres supports présentant une forte performance en termes de rendement.

Le Plan d’Epargne en Actions

Il s’agit d’un produit boursier qui vous donne accès à une exonération d’impôt sur le revenu lors de la rente viagère, sous réserve de ne pas toucher à votre capital durant une période de 5 ans. Cependant, vous aurez l’obligation de régler les prélèvements sociaux à hauteur de 17,2 % au terme de votre opération. La durée du placement devra être fixée à 8 ans au minimum.

Le PEA se spécialise dans l’acquisition d’actions d’entreprises françaises et européennes sous forme de compte-titres et compte espèces. Cette solution d’épargne vous permet ainsi d’investir en bourse, un montant maximum de 150 000 euros, à travers les Sicav (Société d’investissement à capital variable), les FCP (Fonds communs de placement), etc. En contrepartie d’un risque de perte en capital assez important, vous profiterez d’un potentiel de performance particulièrement élevé. Toutefois, sachez qu’avec un horizon de placement sur le long terme, les actions ne présentent qu’un faible risque de perte, contrairement à une durée de placement limitée où les fluctuations du marché sont plus importantes.

Le démembrement de propriété

Optez pour un investissement en nue-propriété dans le but de bénéficier d’une importante décote, de l’ordre de 30 à 40 % environ, lors de l’acquisition de votre bien. Vous pouvez choisir entre l’immobilier direct ou indirect, en fonction de vos objectifs patrimoniaux. Dans tous les cas, vous profiterez d’une revalorisation de votre bien au terme de l’opération de démembrement, c’est-à-dire lors de la récupération de la pleine propriété du bien.

D’un côté, en investissant dans une maison ou un appartement en nue-propriété, vous serez en mesure de réaliser une opération intéressante au vu du prix d’achat nettement inférieur à celui en pleine propriété. En renonçant à son usufruit c’est-à-dire le droit d’usage du bien, vous serez exempté d’impôt sur les revenus fonciers et d’IFI tout au long du démembrement temporaire de propriété. A l’issu de l’opération, vous aurez la possibilité de revendre votre bien immobilier avec une importante plus-value ou de percevoir des revenus complémentaires grâce à sa mise en location.

D’un autre côté, vous pourrez miser sur l’immobilier indirect via les SCPI. Cette alternative s’avère particulièrement intéressante dans la mesure où vous serez à même d’acquérir un plus grand nombre de parts, au vu de leur valeur, pour préparer votre retraite en toute sérénité. Vous aurez l’opportunité de fixer la durée du démembrement en prenant en compte votre horizon de départ pour la retraite, et récupérer par la suite la pleine propriété de vos parts afin de profiter pleinement de tous les avantages de votre investissement, à savoir une forte rentabilité, une mutualisation des risques, une gestion déléguée ç un professionnel, etc.

Investissement locatif, quels avantages fiscaux ?

L’investissement immobilier locatif constitue l’une des meilleures alternatives pour percevoir des revenus complémentaires réguliers et se constituer un patrimoine durable dans le cadre de la préparation de sa retraite. Avec les nombreux dispositifs de défiscalisation mis en place par l’Etat et les taux d’intérêt historiquement bas observés ces dernières années, investir dans l’immobilier reste une solution particulièrement intéressante. Qu’il s’agisse de location nue ou meublée, les avantages fiscaux restent très attractifs.

La Location Meublée Non Professionnelle

Investir en tant que loueur meublé non professionnel  dans des résidences de services reste une parfaite solution pour préparer sa retraite. Ce type de placement combine performance et risque maitrisé, avec des rendements élevés, de l’ordre de 4 % environ. En investissant votre épargne dans des résidences étudiantes, seniors, ou encore des EHPAD, vous serez certain de privilégier d’un marché proposant un fort potentiel sur le long terme. Vous bénéficierez de nombreux avantages fiscaux, notamment la récupération  de la TVA de 20 % sur le prix d’achat du bien. Vous profiterez également d’un abattement de 50 % en optant pour le régime micro-BIC, ou d’une déduction des amortissements et des charges de vos revenus avec le régime réel.

Grâce à la LMNP, vous serez délesté des différentes tâches de gestion qui seront prises en charge par une société de gestion professionnelle. Vous serez également protégé par un bail commercial en cas de vacances locatives ou de défaillance du gestionnaire. Votre opération étant échelonnée sur un horizon de placement estimé entre 20 et 30 ans environ, il vous faudra bien choisir l’exploitant avec lequel vous souhaitez investir. En prenant en compte tous ces facteurs, la location meublée non professionnelle s’avère être une valeur sûre pour profiter de revenus complémentaires et se constituer un patrimoine en vue d’une retraite paisible.

En fonction de la valeur de vos recettes locatives, vous pouvez être assujetti au régime micro-BIC ou au régime réel. D’un côté, si vos recettes se situent en dessous du seuil des 70 000 euros, votre déclaration se fera sous le régime micro-BIC. Cela implique un abattement de 50 % sur vos revenus locatifs. D’un autre côté, si vos recettes excèdent la barre des 70 000 euros, le régime réel d’imposition sera appliqué automatiquement. Vous pourrez ainsi déduire la totalité des charges locatives sur les revenus issus de l’opération, à savoir les frais de travaux, les intérêts d’emprunt, les frais de gestion, la taxe foncière, etc. Grâce au LMNP, il vous est possible d’avoir une imposition nulle, de percevoir des loyers nets d’impôt et de récupérer la TVA de 20 % sur le prix d’acquisition du bien.

La loi Pinel

Ce dispositif de défiscalisation concerne principalement les biens immobiliers neufs, entièrement rénovés ou en VEFA (vente en état futur d’achèvement). La mise en location nue de votre bien durant une période de 6, 9 ou 12 ans vous permettra de jouir d’une réduction d’impôt de 12 %, 18 ¨ou 21 %, dans la limite de 300 000 euros. Le bien pourra être loué à vos ascendants ou descendants, à condition qu’ils ne fassent pas partie de votre foyer fiscal. Pour profiter des avantages fiscaux du dispositif, vous devrez cependant respecter certaines conditions. Il s’agit entre autres de la mise en location nue du bien à titre de résidence principale pendant au moins 6 ans, le respect des plafonds des loyers et des ressources des locataires en fonction de la zone Pinel concernée et la limitation à deux investissements Pinel par an au maximum.

Loi Denormandie

Cette loi prend effet au sein des villes présentant un besoin important en termes de réhabilitation de logements anciens en centre-ville ou ayant effectué la signature d’une convention d’opération de revitalisation de territoire. Si vous souhaitez profiter de ses avantages en matière de fiscalité, votre bien immobilier devra faire l’objet de travaux de rénovation estimés au moins à 25 % du montant total de l’opération dans la limite de 300 000 euros et être loué nu. Certains types de travaux spécifiques devront obligatoirement être effectués par un professionnel certifié RGE. Le dispositif prend également en considération les plafonds de loyers et de ressources des locataires. En contrepartie, vous bénéficierez d’une importante réduction d’impôt en fonction de la durée de votre investissement locatif. Pour une durée de mise en location estimée à 6 ans, la réduction d’impôt correspondra  12 % de la valeur du bien. La défiscalisation atteindra 18 % dans le cas la période locative s’étend sur 9 ans et 21 % pour une mise en location sur 12 ans.

Préparer sa retraite est une étape importante qui demande une analyse minutieuse de votre situation et de vos objectifs patrimoniaux au préalable. Afin de pallier le phénomène de délitement du système de retraite par répartition, le marché vous propose une multitude d’offres pour conforter votre retraite. Le choix est large entre les différents produits d’épargne, les actifs boursiers et autres supports immobiliers. Votre sélection devra notamment prendre en compte votre profil d’épargnant, votre capacité d’épargne, votre horizon de placement, mais aussi votre profil de risque. Afin d’optimiser le succès de votre projet, contactez nos conseillers en gestion de patrimoine. Nous sommes à même de vous apporter leurs conseils et accompagnements, depuis la définition de vos objectifs jusqu’à la réalisation de votre projet d’investissement. Nous saurons vous orienter vers les meilleurs placements à réaliser tout en vous apportant des solutions concrètes et pertinentes, en mesure de répondre efficacement à vos attentes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Autres articles sur les mêmes thèmes